Lancement de l’exposition « La voix de mes blessures »

Lancement de l’exposition « La voix de mes blessures »

Un parcours de violence et de souffrance

Mardi 3 octobre 2017 — Berne. Inaugurée par  Médecins Sans Frontières (MSF) ce lundi 2 octobre 2017 dans la Cour de l'ancienne caserne de pompiers Viktoria à Berne, "La voix de mes blessures" pose un visage sur ces anonymes contraints à l’exil. Les visiteurs y accompagneront Christiana et Ali dans leur fuite vers Europe, et partageront leurs blessures physiques et psychologiques, conséquences des épreuves de la route et des exactions de soi-disant « passeurs ».    

Selon les données médicales de MSF, plus de la moitié des blessures subies par les réfugiés et les migrants sont directement imputables aux circonstances de leur fuite. Néanmoins, les abus et la violence envers ces personnes déplacées sont souvent ignorés, négligés ou instrumentalisés.

Deux parcours, deux témoignages

Quatre ans plus tôt, Christiana a fui le Nigéria avec son mari pour rejoindre la Libye. Ils y ont trouvé du travail. Lui, peintre en bâtiment. Elle, gérante d’un salon de coiffure. Durant deux ans, ils se sont construit une vie dans leur appartement de Bengasi. Mais la reprise des combats en 2015 a rapidement détérioré leur situation. Enceinte de huit mois, Christiana s’est embarquée dans un canot pneumatique pour traverser la Méditerranée. Par chance, elle a été sauvée.

Ali, lui, a quitté l’Afghanistan avec son père pour échapper aux talibans et rejoindre l’Iran dans un premier temps. Puis la Turquie. Dans un moment de panique, visés par des tirs alors qu’ils passaient la frontière, Ali et son père se sont perdus de vue. Aujourd’hui, Ali ne sait toujours pas ce qui est arrivé à son père.

Les parcours de Christiana et d'Ali sont retracés par une série de photos. Celles-ci expriment les expériences traumatisantes de leurs évasions, leurs blessures psychologiques et leurs cicatrices physiques.

Pour un droit à un traitement digne

A travers cette initiative sur la migration, MSF tente d’aller au-delà des stigmates physiques de ces réfugiés. Le choix est celui de l’empathie et de la solidarité envers ceux qui, au sein de la population suisse, seraient en proie au doute. La Suisse se trouve aujourd'hui face à un dilemme: aux obligations de solidarité prévues dans les conventions internationales et aux procédures d’accueil au niveau national se heurte une perception des réfugiés parfois biaisée, interprétée comme une agression à la culture locale.

En tant qu'organisation médicale humanitaire, MSF n’a pas pour mission de se substituer au pouvoir des États en matière de sécurité aux frontières et de politique d’accueil des réfugiés. Cependant, il est de notre devoir d'exiger le respect du droit de chacun à un traitement digne, à l’accès aux soins médicaux et à une protection face à un danger immédiat pour leur vie - sur terre ou en mer.

Des traumatismes indélébiles

Les équipes médicales de MSF sont présentes dans des zones de crise partout dans le monde. Elles y portent secours aux réfugiés somaliens au Kenya, aux réfugiés burundais en Tanzanie, aux réfugiés syriens en Jordanie et au Liban ainsi qu’aux réfugiés d'Afrique subsaharienne hébergés dans des centres de détention libyens. Nos équipes y soignent les maladies constatées chez les migrants, et sont impliquées dans la guérison de blessures dues à un environnement d'abus et de violence.

L'exposition

L'exposition "La voix de mes blessures" est ouverte du 3 au 14 octobre dans la cour de l'ancienne caserne de pompiers Viktoria, du mardi au vendredi de 11h à 19h et le samedi de 10h à 18h. L'entrée est libre et gratuite.

Le lundi 9 octobre, un film documentaire "On the Bride’s side" sera proposé aux visiteurs en collaboration avec le Festival du Film des Droits de l'Homme de Zurich. Le film débutera à 18 heures au Kino Rex, et sera suivi d'une discussion entre le public et nos équipes.

Les autres dates de l'exposition cet automne:

17 - 21 octobre à la Kornschütte, Lucerne

31 octobre - 4 novembre au « Altenspital » de Soleure

14 - 18 novembre à la FHNW d’Olten

Plus d'informations sur MSF

Médecins Sans Frontières / MSF est une organisation humanitaire médicale indépendante. MSF porte secours aux personnes dans le besoin, victimes de catastrophes naturelles et de conflits armés, sans discrimination ni distinction d'origine ethnique, religieuse ou politique.

92% des dons sont consacrés à la mission sociale et aux projets, 8%  à l'administration, à la collecte de fonds et à la communication.

En 1999, MSF a reçu le prix Nobel de la paix.

www.msf.ch

Crédit photos: Solen Mourlon/MSF

Crédit photo en-tête: Brigitte Rajendram/MSF