Méningite C : MSF répond aux épidémies déclarées au Nigeria et au Niger

Méningite C : MSF répond aux épidémies déclarées au Nigeria et au Niger

Mercredi 31 mai 2017 — Geneva. Cette année encore, le Nigeria et le Niger sont confrontés à de graves épidémies de méningite C. Les deux pays se trouvent dans la « ceinture de la méningite », une région qui traverse le continent du Sénégal à l'Ethiopie, et qui est particulièrement touchée par la maladie pendant la saison sèche. Du 13 décembre 2016 au 14 mai 2017, un total de 13 943 cas suspects et 1 112 décès de méningite ont été rapportés dans 24 Etats du Nigeria, selon l'OMS. Au Niger, ce sont 179 personnes qui ont trouvé la mort parmi les 3 037 cas signalés du début de l'année au 7 mai, principalement à l’ouest du pays, selon le ministère de la Santé.

Pour répondre à la pire épidémie de méningite qui a frappé le Nigeria au cours des neuf dernières années, MSF a apporté son soutien à deux établissements médicaux du ministère de la Santé - un à Sokoto et l'autre à Anka, dans l'État de Zamfara - traitant plus de 2 400 patients. En outre, l'organisation est intervenue aux côtés du ministère de la Santé lors de la vaccination de plus de 148 000 personnes dans les trois zones les plus touchées de la région de Sokoto. Enfin, la semaine passée, MSF apporté un appui à la vaccination de plus de 136 000 autres personnes dans les quatre régions les plus affectées de l'État de Yobe.

Au Niger, MSF a appuyé les autorités locales dans la vaccination de plus de 463 800 personnes, d'un âge compris entre 2 et 20 ans, dans 28 zones de santé qui avaient dépassé les seuils d'alerte ou épidémiques à Niamey, Tillabéry, Dosso, Tahoua et Maradi. Dans ces régions, MSF a également aidé trois hôpitaux et 24 centres de santé en livrant du matériel tel que des médicaments et des tests de diagnostic rapide et en formant le personnel médical pour la détection rapide des cas et leur traitement. L'organisation continue de s'occuper des malades et d'assurer la surveillance épidémiologique.

Crédits photo: Fabrice Caterini/INEDIZ

Published with Prezly