MSF: Un vaccin innovant pour éviter des milliers de décès des suites de diarrhées

MSF: Un vaccin innovant pour éviter des milliers de décès des suites de diarrhées

Mercredi 22 mars 2017 — Un nouveau vaccin a été testé avec succès au Niger, annonce aujourd’hui l'organisation médicale internationale Médecins Sans Frontières (MSF). Il pourrait empêcher le décès des suites de diarrhées d’un grand nombre d'enfants en Afrique subsaharienne.

Le rotavirus est la principale cause de diarrhée sévère et tue chaque jour environ 1 300 enfants dans le monde, principalement en Afrique subsaharienne. Selon les résultats d'un essai clinique d'efficacité mené au Niger et publiés dans le New England Journal of Medicine du xx janvier, un nouveau vaccin, le BRV-PV, s'est avéré à la fois sûr et efficace contre le rotavirus. De plus, il est particulièrement adapté aux souches de virus présentes en Afrique sub-saharienne.

Un essai clinique d'efficacité mené dans la région de Maradi au Niger et qui a impliqué 4000 enfants de moins de deux ans, vient d’arriver à son terme. Il a été réalisé par Epicentre, l’antenne de recherche et d'épidémiologie de MSF en partenariat avec le Ministère de la Santé du Niger, le Serum Institute of India Pvt Ltd, Cincinnati Children's Hospital et d'autres partenaires. Les résultats récemment publiés montrent que le vaccin est sûr et qu’il est aussi efficace que les deux vaccins existants contre les gastro-entérites à rotavirus.

La diarrhée est la deuxième cause de mortalité chez les nourrissons et les enfants. La plupart de ces décès surviennent dans les pays à faible revenu, où l'accès à l'eau et à l'assainissement est très limité et où les gens ne peuvent pas obtenir les soins médicaux qui pourraient sauver la vie de leur enfant. Dans de telles conditions, les mesures préventives telles que la vaccination ont un impact énorme.

«Ce vaccin va changer la donne, car il va protéger contre le rotavirus les enfants qui en ont le plus besoin», se réjouit le docteur Micaela Serafini, directrice médicale de MSF.
Actuellement, deux vaccins sont déjà disponibles sur le marché mais ils doivent être conservés en milieu réfrigéré en permanence, ce qui représente une grande contrainte logistique. L’aspect le plus innovant du nouveau vaccin est qu’il est thermostable et n’a donc pas besoin d’être maintenu dans la chaîne du froid. Cet avantage majeur permet un transport et un stockage plus faciles, notamment dans des régions reculées, où les gens n’ont que peu d’accès aux soins et donc grandement besoin d’un vaccin.

Par ailleurs, le nouveau serum est adapté aux souches de rotavirus que l’on trouve en Afrique Sub-saharienne. Son prix est abordable, moins de 2,5 $ US, ce qui est beaucoup moins cher que les vaccins existants, même à prix subventionné. Même les pays à faible revenu de l'Afrique subsaharienne pourront introduire durablement ce vaccin dans leurs programmes de routine.

Enfin, l’introduction sur le marché de ce nouveau vaccin, produit par le Serum Institute of India Pvt Ltd, permettra de compléter l’offre mondiale, à l’heure où les deux vaccins existants connaissent des ruptures d’approvisionnement. Il est actuellement en cours de pré-qualification par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Une fois pré-qualifié, les pays à faible revenu pourront se le procurer. «Le succès de cet essai montre que la recherche et le développement de vaccins spécifiquement adaptés aux pays en développement donnent d’excellents résultats», explique le Dr Serafini. «Plus vite ce vaccin sera pré-qualifié par l'OMS, plus vite il pourra être utilisé et ainsi permettre de prévenir la mort de milliers d'enfants dans les pays qui en ont le plus besoin».

 

Crédits photos: Séverine Bonnet / Médecins sans Frontières

Published with Prezly